Assemblée Féodale

Le manoir de Goleşti a été construit pendant l’année 1640 par Stroe Leurdeanul à l’aide de maître Stoica de Targovişte, étant le seul édifice laïque fortifié dans le pays. Il savait que les temps sont très changeantes, par conséquent Stroe entoure le manoir avec d’ hautes murailles en brique, et sur les tours de défense il a installé des canons. Des murs épaises, l’étage en treillis, la monumentalité, mais aussi l’élégance de manoir, préfigure l'émergence des constructeurs de la période de Brâncoveanu. En 1646, Stroe Leurdeanu construit l’église trouvée à côté du musée, qui combine doucement les influences de Valachie avec celles de la Moldavie, l'Arménie et le Moyen-Orient. Le système de fortification du manoir comprend les contreforts et les créneaux et a une forme rectangulaire, présentant dans tous les coins une tour ronde en brique, dans laquelle, sur une plateforme en bois, les soldats pouvaient prendre position de tir. Le département memorial du musée comprend „L’École Libre Communale” fondée par le grand savant Dinicu Golescu. Il offrait aux enfants pauvres la chance d'apprendre à côté des riches. Les manuels scolaires sont gratuits, et pour la première fois, les filles ont été reçues d'apprendre avec les garçons. Ce fut la première école moderne avec l'enseignement en roumain et a travaillé à partir de 1826 jusqu'en 1830. Dans l'école sont exposés, autant des livres et aussi des pieces de mobilier de la période du Spiru Haret. À côté on trouve le tour de surveillance de Tudor Vladimirescu, utilisé pour surveiller les environs. Ici a vécu les derniers jours de la vie, Tudor Vladimirescu entre 18 et 21 Mai 1821. Quand il se retirait de Bucarest vers les montagnes d’Olténie, Tudor a installé le camp militaire à Goleşti étant en bonnes relations avec les boyars Golesco. Malheureusement, ici, a été victime d'un complot tramé par les membres d’Hétairie et par certains de ses Pandours, mécontentes de l'attitude très sévère qu'il avait contre toutes les actes d'indiscipline. Capturé par les gens d'Alexandre Ipsilanti, a été transporté à Targovişte pour être jugé, mais en route, il a été assassiné, son corps étant jeté dans un puits. Près de la tour est située l’ancien infirmerie (maintenant est un espace pour les expositions temporaires), destinée pour les personnes âgées, malades et pauvres. L’Infirmerie a été fondée par le grand Ban (aristocrate) Radu Golescu et entretenue à ses frais. À côté du manoir on trouve le parc où il y avait un étang traversé par un pont en bois à bouleau, un pavillon et des statues en pierre, à la mode de l'époque. Le département Plein-Air couvre une superficie d'environ 12 hectares et est constitué plus de 30 fermes. La raison de l'organisation de ce musée à Goleşti, est dérivée de l'importance de la viticulture et de l’arboriculture fruitière sur le teritoire du département d’Argeş. Le musée comprend deux grandes secteurs, qui répresentent en même temps deux modalités pour résoudre l’exposition: Un secteur en plein air qui montre la civilisation paysanne du moyen du XIX-ème siècle des principales régions viticoles et fruitieres du pays. Le secteur pour expositions a le role de présenter par des objets authentiques et des éléments auxiliaires, l’histoire de la viticulture et de l’arboriculture fruitière de notre pays depuis les temps anciens jusqu'à aujourd'hui, y compris, évidemment, et les perspectives de développement de ces deux professions. Le secteur le plus important du musée se compose de maisons paysannes amenés des principales régions viticoles et fruitières du pays, groupés comme un village roumain. Chaque maison viticole et fruitière comprend à la fois une maison d'habitation, tous les dépendances et outils spécifiques et aussi des outils nécessaires pour diverses activités: l’agriculture, l’élevage des bestiaux, l’apiculture etc.